Top
Courrier:
info@businessafrica-emp.org
Appelez-nous:
+254 20 2721929/48/49/52

News & Articles

Repenser la contribution des entreprises à l'ONU et au système multilatéral

févr. 04, 2021

BUSINESSAfrica - La Confédération des employeurs félicite l'Organisation internationale des employeurs (OIE) pour son centenaire.

Au cours du sommet tenu IOE le 2 2020 Septembre, les orateurs ont exprimé leur soutien fort pour le dialogue social comme un moyen de traiter les questions de relations industrielles dans le monde entier. Des appels ont également été lancés aux gouvernements pour qu'ils adoptent un cadre institutionnel permettant aux partenaires sociaux et aux entreprises de participer aux organes de décision multilatéraux.

«C'est le moment pour l'ONU, les gouvernements et les employeurs de travailler ensemble pour faire en sorte que la pandémie ne devienne pas une catastrophe humanitaire», a déclaré M. Erol Kiresepi, président de l'Organisation internationale des employeurs (OIE).

Pour déterminer la voie de l’action future des entreprises à l’ONU et dans l’ensemble du système multilatéral, voici les problèmes émergents:
  • L'engagement des employeurs à continuer de s'engager dans le dialogue social et le tripartisme avec les gouvernements et les travailleurs, qui devient progressivement une manière acceptée de mener des affaires dans le monde du travail.
  • La justification et l'analyse de rentabilisation de l'engagement de l'employeur envers l'Organisation internationale du travail doivent être renouvelées.
  • Le rôle et l'influence des employeurs au sein du système des Nations Unies sont importants pour influencer les politiques et améliorer les relations entre le monde des affaires et l'ONU.
  • Les décideurs politiques ne doivent pas assumer le secteur informel et doivent rendre l'environnement attrayant pour que le secteur informel entre dans les opérations commerciales formelles traditionnelles

Des dirigeants de différentes organisations d'employeurs et d'entreprises se sont joints au secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, pour examiner pourquoi le système multilatéral est important pour les entreprises, discuter des défis du point de vue des entreprises sur lesquels l'ONU doit améliorer son action et comment les employeurs peuvent soutenir l'ONU - à New York et à Genève et au niveau des pays. «Les ODD ne peuvent réussir sans l'engagement total du secteur privé. Pour bâtir un avenir meilleur, nous avons besoin d’un système multilatéral mondial qui réponde aux véritables angoisses des populations par des réponses pratiques », a déclaré M. Guterres

La secrétaire générale de BUSINESSAfrica, Mme Jacqueline Mugo, a conduit les employeurs africains à participer au forum. Ce sommet unique a été très important pour faire avancer les appels à faire entendre la voix mondiale des employeurs auprès des Nations Unies et de l'ensemble du système multilatéral.

     
 

Author :Business Africa Webmaster