Top
 
Courrier:
info@businessafrica-emp.org
 
Appelez-nous:
+254 20 2721929/48/49/52

News & Articles

Default news teaser image

Le point de vue des entreprises sur les migrations, principalement en Afrique

août 17, 2021
Category: Labour Migration

Le 27 mai 2021, des chefs d'entreprise africains se sont consultés sur une migration sûre, ordonnée et régulière. Cette démarche s'appuie sur le fait que les gens se déplacent à travers l'Afrique à la recherche d'opportunités où ils peuvent utiliser leurs compétences. Une migration sûre et ordonnée garantira la prospérité et la dignité des citoyens africains.

La réunion a été organisée par l'Organisation Internationale des Employeurs (OIE) et l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et co-organisée par BUSINESSAfrica dans le but de recueillir les points de vue des entreprises sur la migration en Afrique en vue de la révision régionale africaine du Pacte Mondial pour des Migrations Sûres, Ordonnées et Régulières et du Forum International d'Évaluation des Migrations. 

Au cours de cette première réunion BUSINESSAfrica - OIE - OIM sur la mise en œuvre du Pacte Mondial (adopté en décembre 2018 par l'Assemblée Générale des Nations Unies), les membres et les parties prenantes concernées ont échangé des idées sur les problèmes auxquels sont confrontés leurs pays et régions en matière de migration de main-d'œuvre. Ils ont été encouragés à partager les meilleures pratiques et les recommandations qu'ils souhaitent voir explorées et potentiellement développées pour faciliter la migration des compétences au niveau régional, continental et mondial. 

Les séances d'ouverture ont été marquées par la présence de M. El Mahfoudh Megateli, secrétaire général de la Confédération Générale des Entreprises Algériennes, de M. Stephen Obiro, responsable du plaidoyer, du conseil et des partenariats chez FKE au nom de Mme Jacqueline Mugo, secrétaire générale de BUSINESSAfrica, et d'Aissata Kane, conseillère régionale principale pour l'Afrique à l'OIM. Ils ont fait de brèves remarques sur l'importance d'avoir les employeurs à la table lorsqu'il s'agit de réglementer la migration de la main-d'œuvre.

Mme Kane a souligné le rôle essentiel joué par le secteur privé dans la reprise économique des pays après la pandémie de COVID-19. Elle a noté que cela justifiait la nécessité de renforcer le mouvement migratoire. M. Obiro a ajouté que "quelle que soit la direction de la migration, elle doit être régulée correctement et ne laisser personne derrière !". M. Megateli a déploré la lenteur du processus de mise en œuvre des réglementations et le manque de financement dans ce domaine. "La migration est un sujet complexe, mais avec les bonnes réglementations, de nombreux problèmes pourraient être évités. Il est donc essentiel d'adopter des recrutements éthiques et d'investir dans le développement des compétences", a-t-il déclaré.

Les objectifs des sessions étaient les suivants :

- Améliorer la disponibilité et la flexibilité des voies d'accès à la migration régulière.

- Faciliter le recrutement équitable et éthique et les conditions de sauvegarde qui garantissent un travail décent.

- Investir dans le développement des compétences et faciliter la reconnaissance mutuelle des aptitudes, qualifications et compétences.

Les participants ont demandé que les nouvelles technologies aident les travailleurs à travailler à distance. En outre, il a été demandé aux gouvernements d'adopter des réglementations strictes et claires sur la migration des travailleurs pendant la pandémie. Toutefois, les participants se sont accordés sur l'importance d'impliquer le secteur privé dans les discussions sur la migration.

     
 

Author :Wendy Graedler